HIJABILADIES


Hijabiladies c'est fini!

 

Mais vous retrouverez le même contenu...mais en mieux, sur :

 

 www.hijabandthecity.com

 

 

Je tenais toutes à vous remercier pour vos encouragements, vos commentaires, votre assiduité à me lire .

 

Ce fut une belle aventure qui continue mais sous un autre format, plus professionnel. J'espère que le site vous plaira et répondra à vos attentes.

 

Je compte sur vous mes jolies, pour me rejoindre et continuer l'aventure insha Allah.

 

Qu'Allah veille sur vous et vos familles. Qu'il accompagne vos projets de vie, études, travail, mariage, famille et projets personnels.

 

Vous êtes toutes uniques et importantes aux yeux d'Allah ne l'oubliez pas.

 

Je vous aime Fillah

 

Fraternellement

 

Shahîn

 

 

 

 

       

 

 


 


 

 

 


28/05/2009
2 Poster un commentaire

Les épreuves: Chatiment ou miséricorde?

 

Qui n'a pas rencontré des épreuves dans sa vie, qui nous accablent et nous affaiblissent?

Qui n'a pas un jour pleuré toute les larmes de son corps en se disant "pourquoi moi...???"

Car la tristesse, la blessure, l'épreuve nous submerge et semble ne plus finir...

N'oublions pas que les épreuves constituent une miséricorde de la part d'Allah. C'est le cas par exemple du Hadith qui affirme que les Prophètes (alayhimous salâm), ainsi que les personnes les plus proches d'Allah sont ceux qui sont les plus éprouvés dans ce monde.

A nous donc d'endurer avec patience et en ayant confiance et en acceptant la décision d'Allah. Ces épreuves ne seraient qu'une compensation pour les péchés commis...

On ne peut que s'incliner et méditer sur le comportement de certaines personnes qui accumulent les difficultés et qui malgré tout endurent avec patience et trouve de la sérénité au fond de leur cœur. Celles ci se retrouvent par la grâce d'Allah élevées dans leur foi et récompensée pour leur patience et leur confiance en dieu.

At-Tirmidhi rapporte d'après Abou Hourayraque que le Prophète sallah Allah alayhi wa salama dit : « Le croyant et la croyante ne cesseront de subir des épreuves à travers leurs personne, leurs enfants et leurs biens au point de rencontrer Allah complètement débarrassés de péchés » (rapporté par At-Tirmidhi, 2399 et déclaré authentique par al-Albani dans as-Silsila ar-Sahiha, 2280).

Ainsi les épreuves sont une miséricorde, pour accomplir un repentir sincère , se rapprocher d'Allah, et ainsi expier ses péchés. Elles nous conduisent à un examen de conscience pour diagnostiquer os défauts et nos erreurs passés..

Les épreuves sont des leçons à tirer, des enseignements qu'impliquent la foi en l'unicité absolue d'Allah, les croyances et la confiance en Allah. Car elles nous permettent de découvrir et de savoir que nous ne sommes que des esclaves faibles sans autres moyen ni force que ceux obtenus de notre Maître Allah le tout puissant. Ce qui nous pousse à nous confier à lui, réellement, et à nous réfugier auprès de Lui définitivement. Dans cet état, on se débarrasse du prestige, de la surestimation de soi, de l'orgueil, de la feinte et du laxisme. Et l'on est conscient d'être un pauvre qui se réfugie auprès de son Maître, un faible qui cherche la protection du Très haut.

Et pour finir...

L'on ne désire le paradis qu'après avoir goûté l'amertume de la vie d'ici-bas. Comment désirer le paradis quand on jouit tranquillement de cette vie ?

 



30/04/2009
0 Poster un commentaire

ASSYA: UN MODÈLE DE FOI INDESTRUCTIBLE

ALLAH dit: « Dieu fit un exemple, pour ceux qui croient, de la femme de Pharaon, quand elle dit: « Seigneur, bâtis-moi près de Toi une demeure au Paradis, et sauve-moi de Pharaon et de ses oeuvres. Sauve-moi d'un peuple d'iniquité. »  (Sourate 66 verset 11)
verset 11)

ALLAH dit: « La femme de Pharaon dit: « Fraîcheur des yeux pour toi et pour moi! Ne le tuez pas, peut-être nous rendra-t-il service ou l'adopterons-nous pour enfant » – ils ne se doutaient alors de rien ! » (Sourate 28 verset 9)

D'après Ibn Abbas (Que Dieu soit satisfait de lui), l'envoyé d'ALLAH (PSL) a dit: « Les maîtresses des femmes du Paradis sont Marie, fille de Joachim, puis Fatima, puis Khadija, puis Assya épouse du Pharaon. » (Rapporté par Ibn 'Asâkir)

Ibn Abbas (Que Dieu soit satisfait de lui) a dit: « L'envoyé d'ALLAH (PSL) a tracé par terre quatre traits et a dit: « Savez-vous ce que c'est ? »Ils ont dit : « Dieu et son messager le savent ! » Le Prophète (PSL) a répondu : “Les privilégiées des femmes du Paradis sont Khadija fille de Khuwaylid, Fatima fille de Mohammad, Marie fille de Imrane et Assya fille Mozahim épouse du Pharaon”. (Rapporté par Nassa'i, Abü Ya'la et Ibn 'Asâkir).

L'histoire d'Assya commence très tôt, dès le jour où en compagnie de son mari, elle se trouvait au bord du Nil.

Pharaon se reposait en effet au moment où ses hommes repêchèrent une boite dans laquelle se trouvait un bébé qui semblait avoir été abandonné. A la demande insistante de son épouse, Pharaon accepta de garder l'enfant, n'ayant pu procréer jusque-là.

C'est ainsi que Moussa grandit dans le palais de leur grand ennemi, et Assya, la femme de Pharaon s'attacha énormément à lui, le considérant comme son propre fils.

Au fur et à mesure que les années passaient, Assya voyait l'enfant s'épanouir et devenir un jeune homme beau et fort. Elle craignait souvent pour lui l'injustice de son mari, et cette inquiétude devint constante lorsqu'elle fut informée de la nouvelle de la Révélation.

Mais en même temps, elle en ressentit un grand soulagement.

Jamais en effet elle n'avait été dupe des pouvoirs surhumains que son mari prétendait avoir. Jamais non plus elle n'avait été intimidée par ses vociférations, et il lui faisait beaucoup de peine de voir les sujets se prosterner devant Pharaon et l'adorer comme il l'exigeait c'est-à-dire comme ce dieu qu'il voulait être. Ne répétait-il pas souvent, comme pour s'en convaincre lui-même qu'il était leur dieu suprême?

Pour sa part, elle avait la conviction qu'il n'était qu'un mortel, et par conséquent attendait avec impatience l'Envoyé de Dieu qui la délivrerait de cette situation intenable.

Le jour vint où son fils adoptif fut forcé de quitter le palais afin d'éviter la colère de Pharaon. La souffrance d'Assya fut énorme d'autant plus qu'elle ne pouvait en parler à personne. Elle apprit alors que le mari de sa coiffeuse avait sauvé la vie de Moussa en l'informant de la mort certaine qui l'attendait s'il ne partait pas immédiatement. C'est ainsi qu'elle découvrit une confidente fidèle, car elles partageaient toutes 1es deux la même foi en Dieu et savaient Pharaon impuissant contre elles, tant qu'elles trouvaient refuge auprès de DIEU. Maintenant qu'elle n'était plus tout à fait seule, elle pouvait mieux supporter sa souffrance et son inquiétude, car elle avait quelqu'un avec qui les partager et qui pouvait la soulager un peu.

Beaucoup de temps passa avant qu'elle n'apprenne queMoussa était enfin de retour et qu'il avait demandé à être reçu par Pharaon. Elle fut impatiente d'entendre ce que ce fils adoptif qu'elle chérissait tant avait à dire. Par conséquent, elle se cacha derrière des tentures pour écouter le message dont était porteur Moussa, sans douter un seul instant qu'il ne pouvait apporter que de bonnes nouvelles.

De la place de choix qu'elle s'était réservée, elle put entendre que Moussa venait auprès de Pharaon avec la mission dont Dieu l'avait chargé, cellede l'appeler à craindre Dieu et de croire en Lui. Par la même occasion, il demanda que les juifs, que Pharaon tenait en esclavage, soient libérés.

Assya écouta ces paroles avec beaucoup de plaisir, et toute l'inquiétude dans laquelle elle avait vécu jusque-là disparut comme par enchantement. Elle venait en effet d'avoir la conviction que Moussa était bel et bien un Envoyé de Dieu, et elle eut foi en lui spontanément, entrant ainsi dans la liste des premiers croyants.

Dans les jours qui suivirent, Assya ne put avoir de nouvelles de Moussa que par t'intermédiairede la coiffeuse de ses filles, qui était également l'une des rares personnes à connaître la foi de l'épouse de Pharaon. Ce dernier ne tarda pas a être informé par sa fille que la coiffeuse était une fidèle de Moussa et il décida aussitôt de la mettre à mort, dès qu'il eut constaté de fait que la femme avait une foi tenace et refusait de renier sa croyance en Dieu. C'est ainsi que la pauvre femme fut brûlée vive, après qu'on lui eut infligé l'une des pires souffrances que puisse vivre une mère: celui de voir ses enfants jetés l'un après l'autre dans le feu.

Assya observait ce spectacle depuis ses appartements, impuissante de sauver son amie et confidente. Elle ne put cependant s'empêcher de maudire son époux. Ce dernier entendit ce qu'elle disait et il comprit aussitôt que sa propre femme était l'une des fidèles de Moussa qu'il pourchassait avec une fureur sans bornes. Assya fut donc emprisonnée ason tour, mais malgré toutes les intimidations, toutes les menaces que PHARAON proféra, sa foi resta inébranlable et ne faillit à aucun moment. Comme il ne parvenait pas à faire changer d'avis sa femme, Pharaon condamna sa femme à être écartelée.

Pendant qu'on lui faisait subir le supplice, la pieuse femme ne fit que maudire Pharaon et son peuple injuste qui continuait à adorer une créature de Dieu et refusait d'adorer son Créateur. Avant de mourir, elle se tourna vers Dieu pour adresser une dernière prière:

« Seigneur! Construis-moi auprès de Toi une maison au Paradis. Sauve-moi de Pharaon et de ses agissements et sauve-moi de la gente injuste. » (Sourate l'Interdiction verset 11)

ALLAH, connaissant la sincérité de sa foi, répondit favorablement à sa prière et elle mourut en martyr, devenant ainsi un exemple de foi et d'endurance.

ALLAH dit d'elle en effet: « Dieu fit un exemple de ceux qui ont cru en la femme de Pharaon. » (Sourate L'interdiction, verset 11)

 

Djamillah, barak Allah ou fik . Puisse Allah te donner cette foi inestimable,inébranlable que nous recherchons tous(tes)...


23/04/2009
0 Poster un commentaire

SHAHINATOWN

As salam alaykoum sisters

 

Vous vous dites sûrement que depuis quelques temps Shahîn n'est plus aussi productive qu'auparavent...

 

C'est vrai que les projets se succèdent al hamdoullilah et que je suis à l'étranger en ce moment...

 

Plus exactement au pays de Jackie chan, du kung fu, et du riz....

 

Eh oui si loin que ça en Chine!!!

 

 

 

 

Ouhlala la chine quel changement...tout y est différent, le temps: c'est la saison des pluies en ce moment, donc le climat est tropical!!, la cuisine: qu'on est bien en france!! riz et poisson tous les jours, ça commence à être dur! les gens: qui te regardent comme si tu étais une extraterreste...foulard plus européenne, c'est pas courant chez Jackie! les villes: bon ben imaginez le bled mais version chintok, les mêmes conducteurs fous, les gens qui traversent le périph dans tous les sens, les petites échoppes moyen ageuse....C'est dépayasant mais toujours enrichissant de cotoyer une nouvelle culture et de quitter un peu Paris...

 

Donc pardonnez mon absence, mais je vous promet de vous tenir au courant de mon voyage (qui reste avant tout professionnel) le plus vite possible insha Allah!

 

Je pense fort à vous. Comme dirait une certaine D... BIG UP A TOUTES MES SOEURS!

 

Qu'Allah veille sur vous.

 

Fraternellement

Shahîn.


23/04/2009
1 Poster un commentaire

DOUCEUR DE PRINTEMPS

Avril, je brille....en douceur!

 

Les beaux jours arrivent, les journées sont plus longues...et on sortirait bien le barbuc' pour faire griller quelques merguez!!! ahhhh stop, c'est pas pour tout de suite, aujourd'hui il a plu, snif, pourtant moi j'y croyais au soleil, et aux tongs de l'année dernière!!

Bon ben en attendant la vraie saison d'été et parce que la tendance est au "nude" couleurs rose pastel, et chair..je vous ai préparé un petit look trés doux pour un moi d'avril ou on ne se découvrira pas d'un fil...

Abaya: aabuk.com ; Veste: Maje; Ballerines bicolores: ANNE VALÉRIE HASH: 3suisses.fr ; sac: agnesb.fr ; pinces à hijab: caravanxpress.com ; hijab bijoux: almuhajabaelaniqa.com ; Hijab: hijabstoreonline.com


08/04/2009
3 Poster un commentaire

A LIRE...

Aprés le succés des cerfs volants de Kaboul, Khaled Hosseini nous fait une fois de plus voyager dans son pays natal: l'Afghanistan. Pour un voyage, poignant, ou le destin de deux femmes, deux générations différentes, unies dans le malheur, se rejoigne.

 

 

Mariam 15 ans qui a la mort de sa mère, est contrainte d'épouser un homme de 30 ans son aîné. Vont suivre des années de souffrance et de solitude qui seront bientôt chamboullées par l'arivée de Laila qui suite aux évènements dramatiques de Kaboul se retrouve orpheline à 14 ans. Rachid, le mari de Mariam, va faire d'elle sa seconde épouse.

 

 

Vont suivre jalousie et méfiance entre les deux femmes. Et puis à y regarder de plus près elles ont tellement de choses en commun...la tyrannie d'un mari, une enfance sacrifiée dans un Afghanistan en perdition...et la volonté de s'affirmer et d'être enfin heureuse...

 

 

C'est un Roman qui m'a bouleversé et qui se lie facilement. Khaled Hosseini nous captive jusqu'au bout, avec son regard humaniste et plein d'amour pour son pays, et pour les femmes de Kaboul.

 

 

A lire d'urgence!!

 


04/04/2009
2 Poster un commentaire

POUR ACCOMPLIR UNE BONNE PRIERE INSHA ALLAH



 

 


Etre sur un nuage… et pourtant juste sur un tapis : c'est ce qu'on aimerait tous vivre au moins 5 fois par jour, n'est-ce pas ?

Et c'est justement lorsque tu te dis : « Cette fois ci, je vais être bien concentré(e) », que te voilà bien évadé(e) dans tes pensées !…

Je vais donc te transmettre quelques pistes, de celles que j'ai aprises, al hamdullilah à Celui qui nous apprend ce que nous ignorons…

Vivons ensemble une prière, et voyons à chaque étape, ce dont nous devons nous souvenir.



I. Takbirat el ihram « Allahou Akbar »

Voilà que tu déplies ton tapis.

Tu es peut-être dans ta chambre, dans un grand salon, dans une mosquée ou encore au milieu d'un vacarme…Mais peu importe ton environnement, car tu vas l'oublier, tu vas l'effacer de ta conscience.

Comment ? Il est vrai que le plus simple serait de fermer les yeux, mais même si cela n'invalide pas ta prière, cela est déconseillé.

La meilleure façon, si tu y parviens, est de fixer un point sur ton tapis et de ne plus le lâcher, au point de t'y noyer.

Tu lèves les mains à la tête : « Allahou Akbar ».

Vas –y lentement…très lentement ! Prends le temps de réaliser ce que tu fais. Réalise-tu ce que tu dis ?

« ALLAH EST Le plus grand ».

Plus grand que toi que ta famille, ton environnement…

Plus grand que les plus grands des tyrans, les plus célèbres personnages…plus grand que tous ceux qui te veulent du mal…Il est aussi plus grand que la terre, puisque c'est Lui qui l'a créée !!!

Plus grand que les cieux et ce qu'ils peuvent couvrir, plus grand que la terre et ce qu'elle peut contenir…

Il est donc plus Grand que les problèmes qui peuvent submerger ton esprit !..

Alors en disant cela, tu es en train de dire qu'Il a plus d'importance que tout ce qu'il y a dans ce monde, que tout ce qui pourrait te traverser l'esprit…

En levant les mains et en disant « Allahou Akbar », tu es en train d'ouvrir les portes d'un monde où tu sera seul avec ALLAH
Et puis tu entres dans ce monde, tu fermes les portes derrière toi, pour ne plus rien laisser passer…seulement toi…et ALLAH.



II. La Fatiha…et des versets.

La Fatiha, cette sourate que l'on connaît si bien… mais que l'on comprend, pourtant, si peu…

Je ne t'en dirais pas plus sur son contenu : à toi, pendant toutes tes prières, de la méditer.

Ne t'es-tu jamais demandé pourquoi la récite-t-on à chaque Rak'at ? Pourquoi est-elle un pilier de la prière ?

Pourquoi nos lèvres et nos langues la récitent au moins 17 fois par jour ? Une autre sourate aurait très bien pu nous être demandée?

Le but de ta vie : découvrir, peu à peu, tous les jours, un peu plus, les profondeurs de cette sourate, et le mystère qu'elle cache…ou qu'elle révèle !

Et puis rappelle-toi que ce sont les paroles d'Allah qui sortent de ta bouche !

Mais au fait, pourquoi donc récites-tu des paroles d'Allah, devant Allah ?

A toi de répondre à cette question, à toi de réfléchir sur ce symbole.

Peut-être est-ce pour dire : « regarde ! Je T'aime tellement, que je ne me lasse jamais de lire tes « lettres », je les ai même apprises par cœur ! Et voilà, je les récite devant toi, de la plus belle des façons, pour te montrer combien Tes paroles me sont précieuses. Et, également, pour que Tu sois fier de moi ! »

Dans tous les cas, applique-toi bien. Ta langue mérite-t-elle de prononcer de si belles et divines paroles.. Ta langue est-elle si pure ? …

La moindre des choses est donc d'en prendre bien soin, et gare à toi de les écorcher ! Quelle honte devant Lui !

Et puis tu récites un verset, deux, ou plus…tu peux même réciter une longue sourate pour faire bonne impression !!!

Sache que chaque lettre est une hassanat, et chaque hassanat en vaux dix, et qu'Allah est le Miséricordieux.

Plus tu prends du plaisir, plus Il est satisfait.

Plus tu L'aimes, plus Il t'aime !

Plus tu te rapproches de Lui, plus Il vient vers toi !

Surtout, prends le temps de peser chacun des mots qui sortent de ta bouche.

Qui sait ? Peut-être que ce que tu dis te concerne directement ?

Les paroles d'Allah sont comme un océan, plus tu sais nager, plus tu y pénètres profondément.

Alors médite pendant ta récitation, cherche la signification, réfléchis sur ce qu'Il veut te montrer…et si tu n'y arrives pas, que tu ne trouves pas, alors persiste encore et encore...


III.Roukou'-Soujoud

Parfois tes récitations sont si longues et tes prosternations si courtes ! Pourquoi donc ? Ne sais-tu pas qu'alors que ton corps est incliné, tes péchés tombent de tes mains, de ton visage, de tes jambes.. Incline-toi, et laisse-les tomber ! Débarrasse-toi de tes erreurs, de ces péchés qui te hantent !

Profites-en !… Tu les vois presque se matérialiser et tomber autour de toi !

Tu as tellement envie de t'en débarrasser que tu ne veux plus te relever !

Mais ne t'inquiète pas, ce qui t'attend dans la suite de cette prière et encore mieux !

Lorsque tes jambes touchent le sol, que tes mains s'aplatissent à terre, et que ton front est au plus prés d'Allah : demande ! Demande tout ce que tu veux, tout ce que tu espères, tout ce dont tu rêves ! ALLAH est là, tu es là, face à ALLAH. Il t'écoute, tu n'as plus qu'à parler.

Il veut t'offrir, tu n'as plus qu'à demander !

Il te dit même : « Je ne me lasserai de répondre à mon serviteur, tant qu'il ne se lassera pas de Me demander ».

Il aime que tu Lui demandes, alors vas –y !…

Demande pour ta mère, pour ton père, pour tes frères et sœurs.

Demande pour celui ou celle qui est à ta droite en prière d'assemblée « Jama'a », et pour celui ou celle à ta gauche, et pour tous les musulmans !…

Demande pour nos morts qui ont fini le chemin d'ici bas, comme tu aimerais que l'on demande pour toi lorsque tu auras fini, à ton tour, cette partie du chemin. Demande pour nos frères et sœurs en Palestine, demande pour nos orphelins et démunis désormais en Indonésie, …

Mais demander…demander… toujours demander…Tu ne voudrais quand même pas avoir l'air d'un pur « consommateur » devant Allah ?

Alors ouvres Lui ton cœur, et rappelle-toi Ses qualités, Sa grandeur, Ses bienfaits sur toi, Sa création…et remercie-Le.

Glorifie Le, montre-lui combien tu L'aimes et combien tu veux te rapprocher de Lui !

Remercie-Le simplement de pouvoir mettre ton front à terre et d'avoir cette sensation.

Combien de personnes assises, pleurent leur incapacité à ne pouvoir poser leur front à terre…pour Lui…Près de Lui.

Le plus beau des conseils de notre Prophète Mohamed (SAWS), sur cette prière est celui là : « Prie la prière d'adieu ».

Oui. Imagine lorsque tu dis « ALLAHOU AKBAR » en entamant ta prière, que se sera la dernière. Lors de ton dernier soujoud, que celui-ci est vraiment le dernier des soujoud, le dernier de cette vie. Réalises-tu ? Le dernier ?!

Attention ! Avant de te relever de ton soujoud, qu'aimerais-tu Lui dire de plus ? Qu'aimerais-tu Lui demander de plus ? Que tu L'aimes ? Que tu veux être interdit de l'enfer ? Que tu veux être près de Lui ? Qu'Il te pardonne ?!…

Qu'Il te protège du châtiment de la tombe ? … Et pour ta mère ? Qu'aimerais-tu demander pour elle, avant de partir, avant que ton âme soit prise, que la plume ne soit posée, que les Anges ferment ton livre ? Qu'aimerais –tu ajouter de plus ?

Voilà que tu te relèves, doucement, lentement…Imagines qu'à ton salam, tu ne seras plus là.

Est-ce un adieu ? L'adieu de quoi ? De tes biens ? De ta famille, du matériel ? C'est à ce moment là que tu te rends compte que c'est bien l'adieu de cette période qu'Allah t'a laissé pour t'approvisionner pour la vie future. T'es-tu bien approvisionné (e) ?

Qui sait à quelle destination correspond ce billet que tes provisions t'ont permis de prendre ?!

Et puis là, « Assalammou a'laikoum wa rahmatou Allah » : à ta droite, puis à ta gauche.

Et tu descends de ce gros nuage où tu étais, coupé de ce monde, dans ta chambre, ton salon, dans la mosquée ou en plein vacarme… Peu importe l'environnement, tu n'y as même pas fait attention, tellement tu avais peur que se fut la dernière.

C'est pourquoi Mohamed (SAWS) nous a conseillé de se faire le rappel de la mort pendant notre prière.

Voilà, tu as fini. Tu es peut-être toujours là !

Mais qui sait si tu atteindras le prochain rendez-vous ?

Wa Allahou a'lam !

 



04/04/2009
2 Poster un commentaire

RENCONTRE POUR LES FEMMES: APPEL AUX BENEVOLES !

L’association Orientation organise le 19 avril 2009 une rencontre culturelle pour les femmes. Tous les bénéfices de cette journée seront reversés pour l’achat du centre culturel islamique de nanterre. Au programme : De 11h00 à 15h00, stands (vente de vêtements, espaces beauté, vente de cosmétiques, stands associatifs, librairies, etc.). A 15h00, défilé de mode. A partir de 16h00, conférences. Pour clôturer nous organisons un dîner spectacle (Anashid + spectacle) (sur réservation).

Pour le bon déroulement de cette journée, nous recherchons des bénévoles prêtes à s’investir dans les domaines suivants :

-          Des animatrices pour s’occuper de la garderie.

-          Une infirmière qui devra gérer l’infirmerie.

-          Des bénévoles chargées de la sécurité (contrôle de l’entrée principale, des sorties de secours, et des accès aux salles, etc.)

-          Des bénévoles chargées de la restauration (préparation et tenue du buffet de midi et service du soir)

-          Des bénévoles chargées de l’hygiène (vérification des poubelles, entretien des sanitaires etc.)

-          Des bénévoles pour désinstaller la salle et pour ranger en fin de journée.

-          Des bénévoles pour défiler avec les vêtements qui seront mis en vente ce jour là.

-          Des bénévoles chargées de la décoration de la salle.

Plus nombreuses seront les bénévoles, plus elles seront répartis dans la journée, et donc plus chacune d’entre nous pourra profiter de cette journée Incha’Allah !

Si vous êtes intéressés, merci de me contacter soit par mail à l’adresse suivante : meriem.elgarrach@yahoo.fr , soit par Tél. au 06 35 12 40 87

Ce type de rencontre ne peut avoir lieu sans votre aide, nous comptons sur vous !

Nous vous remercions par avance pour votre engagement !

Très fraternellement,

Meriem.


03/04/2009
0 Poster un commentaire

THAI A DOMICILE

 

 

Eh oui une fois de plus les parisiens de la rive gauche sont des chanceux....!!

Si vous êtes comme moi, boycottez le chinois, êtes dubitative devant les sushis qui sont plutôt beaux à regarder mais qui vous mettent dans l'effroi quand ils se rapprochent de votre bouche...( ben ouais c'est pas rien de manger du poisson cru!) THAI AT HOME est pour vous!!!!

Et chez vous en plus! Avec leurs petits scooter thailandais ils viennent vous livrer à domicile...Royal! Fini les soirées pizzas galères qui nous scotchent au fauteuil, on mange sain et raffiné chez Thai home!

A nous les crevettes sautées, les woks aux légumes croquants, les saveurs citronnées, et les sauces noix de cajou.

 

 

Et pour ceux qui ne sont pas sur la bonne rive, ils vous reste le grec du coin....une fois de plus . SNIF!!

Mais si la solution existe !!!! tout simplement se rendre au 14 rue du Jura 75013 Paris  01.43.37.33.33

 

 


21/03/2009
0 Poster un commentaire

TARIQ RAMADAN EN ILE DE FRANCE


Présence Musulmane
 
Ile de France
 
 20 et 21 mars 2009
 
Un week-end.......deux rendez-vous
 

 

avec le Professeur

Tariq Ramadan
 
1/ Rencontre spirituelle
 
 
Vendredi 20 mars 2009,  après la prière du 'Icha
à la mosquée de l'Association des Musulmans de Plaisir (AMP)
870, rue du Valibout 78370 Plaisir. Entrée libre
"La mosquée: les relations entre générations"
 
 
 
2/ Conférence publique
 
 
Samedi 21 mars 2009 à 13h00 
Eurosites,
144/146 Avenue du président wilson 93210 Saint-Denis.  
Accès RER B et D: Stade de France. Bus: 153 arrêt, la Montjoie. Participation aux frais: 6€
"L'après GAZA: Conscience et Engagement"
 
 
 
Merci à Karima pour cette information.

21/03/2009
1 Poster un commentaire